Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. janvier 2008

Commentaire du Message, 25. janvier 2008

Priez et jeûnez

Other languages: English, Čeština, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 

Message, 25. janvier 2008

«Chers enfants, avec le temps du Carême, vous vous rapprochez d‘un temps de grâce. Votre coeur est comme une terre labourée et elle est prête à recevoir le fruit qui croîtra en un bien. Vous, petits enfants, êtes libres de choisir le bien ou le mal. C’est pourquoi je vous invite à prier et à jeûner. Plantez la joie, et le fruit de la joie poussera en vos coeurs pour votre bien, et les autres le verront et le recevront à travers votre vie. Renoncez au péché et choisissez la vie éternelle. Je suis avec vous et j’intercède pour vous devant mon Fils. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Dans le dernier message, Notre-Dame nous incite à préparer nos cœurs pendant le temps du Carême qui s’approche et qui est un temps de grâce. Elle nous invite avant tout au jeûne, à la prière, aux œuvres de pénitence, qui ont toujours été les principales caractéristiques du Carême. Dans l’Ancien Testament, la pénitence se réduisait à des signes extérieurs, ce qui s’est maintenu, en quelque sorte, jusqu’à nos jours, car pendant le Carême les fidèles pratiquent plus facilement le renoncement à la nourriture, à la boisson, aux friandises, au tabac, que l'abstention des propos grossiers, des médisances et des autres péchés. Le jeûne chrétien et la prière sont les fondements de la communion, car l’Eglise toute entière est appelée au jeûne, à la pénitence et à la prière, surtout pendant l’Avent et le Carême. Le renoncement aux choses matérielles n’est qu’une des manières de se repentir de ses péchés personnels. C’est la preuve que nous sommes prêts à renoncer à quelque chose et à partager avec ceux qui vivent dans la pauvreté et la misère.

Lors de nos préparatifs, nous ne devons pas nous limiter à des signes extérieurs. Dans l’Ancien Testament, les prophètes s’en sont rendus compte et ont averti leur peuple que le seul vrai changement est celui qui s’opère dans le cœur humain. Si notre cœur change, tout notre être changera. Seul un tel changement peut nous conduire à l’amitié avec Dieu et à l’amitié avec les autres. C’est de cette manière seulement que notre cœur recevra le fruit qui croîtra en un bien. Dieu nous a créés libres et nous sommes appelés chaque jour à prendre des décisions. Nous pouvons choisir entre le bien et le mal. La Reine de la Paix nous invite à renoncer à nos péchés et à choisir la vie éternelle. C’est l’unique bon choix. Chaque fois que nous nous décidons pour le bien, nous nous mettons du côté des fils et des filles de Dieu et notre vie se remplit de joie. Nous vivons pleinement. La vie dans le péché n’est que la survie et la souffrance, et la vie en Dieu apporte la joie et la paix. Nous pouvons déjà goûter la vraie joie ici sur la terre, si nous vivons selon les commandements de Dieu, et nous atteindrons la joie totale dans l’éternité, quand Dieu essuiera toute larme de nos yeux. A ce moment-là «il n'y aura plus de mort, il n'y aura plus ni deuil, ni lamentations, ni douleur. En effet, les choses anciennes auront disparu» (Ap 21,4).

Le Seigneur Jésus, notre premier modèle, exemple et maître de la vie spirituelle s’est retiré pendant quarante jours dans le désert, où il a jeûné, prié et préparé son apparition en public. Moïse a passé le même nombre de jours sur le mont Sinaï, et Elie sur le mont Horeb. Dans le silence et la solitude, l’homme entend mieux Dieu n’étant perturbé par aucun dérangement. Partir dans le désert, se retirer, pour une longue période s’il le faut, ne doit pas cependant être pour nous le prétexte pour fuir les gens, les obligations ou le travail, mais un temps privilégié au cœurs duquel nous nous renouvelons dans la proximité de Dieu pour pouvoir vivre plus facilement parmi les hommes et leur porter l’Heureuse nouvelle. Le Seigneur Jésus est le maître de notre vie et de notre cœur. Il peut faire ce que nous ne sommes pas en mesure de faire ou dont nous n’avons pas la force nécessaire.

Marie «Mère de l’Eglise» et notre mère intercède pour nous auprès de son Fils. Son rôle d’intercession et de médiation a commencé déjà au cœurs de sa vie terrestre – lors des noces à Cana en Galilée – et elle le poursuit de nos jours glorifiée au Ciel. Notre-Dame souhaite par sa venue ici à Medjugorje nous aider à nous unir plus fortement à notre Sauveur et notre Rédempteur. Si nous répondons à l’appel de la Reine de la Paix et si nous nous préparons dans le jeûne et la prière à la rencontre avec Jésus, nous pourrons participer à la célébration de Pâques avec un cœur pur et une âme emplie de joie.

Fr. Danko Perutina
Medjugorje, le 26 janvier 2008


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]