Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. août 2006

Commentaire du Message, 25. août 2006

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 

Message, 25. août 2006

«Chers enfants, aujourd'hui encore je vous invite à prier, prier, prier. C'est seulement dans la prière que vous serez proche de moi et de mon Fils et vous verrez combien cette vie est courte. Dans votre coeur naîtra le désir du Ciel. La joie commencera à régner dans votre coeur et la prière jaillira comme un fleuve. Dans vos paroles il n'y aura qu'actions de grâce pour Dieu car Il vous a créé et le désir de sainteté deviendra pour vous la réalité. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

La Vierge Marie persévère, son amour reste inchangé, ainsi que les mots de ses messages qu’elle ne cesse de nous adresser. Ce qu’elle a fait pour Jésus, elle le fait aussi pour tous ceux qui sont devenus ses enfants, pour les frères et les sœurs de Jésus. Son manteau est maintenant si ample qu'il peut accueillir tous ceux qui affluent vers elle.

Marie souhaite que la prière nous fasse réaliser la brièveté de cette vie et l’éternité pour laquelle nous sommes créés. La prière est la voie excellente qui nous permet de découvrir l’éternité dans le temps. Dans la prière, nous nous adressons directement à Dieu. Et nous savons bien qu’en Lui, le passé et le futur s’unissent dans le Présent éternel. S’ouvrir à Dieu, c’est s’ouvrir à l’éternité.

«Seulement dans la prière» – nous dit Marie. Mais dans la prière sincère et fervente, qui vient du cœur, et non pas dans la prière superficielle et mécanique, dans laquelle rien ne se passe. Nous ouvrons-nous vraiment à Dieu dans nos prières? Existe-t-il une manière de prier qui ne nous libérerait pas complètement de notre prison et qui viserait seulement à nous rendre cette prison un peu plus confortable? Tant que nous limitons notre prière à quelque chose, il n’existe pas la possibilité de nous envoler vers l’éternel divin. Pour progresser dans la prière, nous devons priez pour des choses plus importantes: «Ne vous inquiétez donc pas en disant: Qu'allons-nous manger? qu'allons-nous boire? qu'allons-nous mettre pour nous habiller? Ce sont les païens qui recherchent sans arrêt tout cela. Mais votre Père qui est au ciel sait que vous en avez besoin» (Mt 6,31-32).

Si la prière ne nous a pas fait progresser, nous devons changer notre manière de prier. Car c'est seulement dans la prière que nous nous approchons de Marie et de Jésus. Et c'est seulement dans la prière que nous pouvons réaliser ce que nous ne pourrons jamais réaliser ailleurs.

La plupart des gens sont tendus et stressés. Parfois, nous ne nous rendons même pas compte que nous sommes tendus. Comme les gens qui ne se rendent compte qu’ils sont distraits que quand ils se mettent à prier et deviennent conscients de leurs pensées errantes. Ce qui est à l’origine des tensions et des angoisses, c’est le manque d’ouverture et de confiance en Dieu. Le sang veut circuler librement dans nos vaisseaux, l’air veut remplir nos poumons et apporter l’oxygène à tout notre corps, et la vie divine, qui est au plus profond de notre âme, veut remplir tout notre être et mobiliser toutes nos forces. L’état de tension nous empêche de recevoir l’amour divin.

La prière n’est pas un simple exercice, la prière c’est la vie même. Celui qui désire se consacrer à la prière doit décider fermement de s'élever spirituellement, de prier souvent et, avant tout, de tourner son cœur vers Dieu. Si nous ne le faisons pas et si nous laissons errer nos pensées et nos sentiments, la prière devient impossible, ce que l’expérience nous apprendra. Ce sont notre cœur et notre vie qui sont concernés par la prière. La prière est le fruit de l’amour, et l’amour ne peut pas se limiter à une période déterminée.

Marie souhaite que nous éprouvions cette joie que personne et rien ne pourra nous donner. Elle veut que nous devenions saints. Etre saint, c’est tout simplement devenir ce pour quoi nous sommes créés. Ne pas être saint est contraire à la nature. Etre saint, c’est être un être humain unique, sain et normal créé à l’image de Dieu.

Fr. Ljubo Kurtović
Medjugorje, le 26 août 2006


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]