Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. octobre 2003

Commentaire du Message, 25. octobre 2003

AVEC MARIE, SUR LE CHEMIN DE LA CONVERSION ET DE LA SAINTETÉ

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 

Message, 25. octobre 2003

«Chers enfants, de nouveau, je vous appelle à vous consacrer à mon coeur et au coeur de mon Fils Jésus. Je désire, petits enfants, vous emmener tous sur le chemin de la conversion et de la sainteté. C’est seulement ainsi que, à travers vous, nous pouvons emmener le plus d’âmes possible sur le chemin du salut. Ne tardez pas, petits enfants, mais dites de tout cœur : « Je désire aider Jésus et Marie pour que le plus possible de frères et sœurs connaissent le chemin de la sainteté. » Ainsi vous ressentirez la satisfaction d’être amis de Jésus. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Aujourd’hui aussi, dans ce message, Marie, notre Mère, répand son cœur plein d’amour à travers ses paroles simples. Il est presque impossible d’exprimer par des mots tout ce que Marie, en tant que Mère, ressent à notre égard, nous qui sommes ses enfants. Elle veut que nous soyons saints, ce qui veut dire des gens heureux, normaux et sains. C’est la seule réalité qui en vaille la peine, qui vaille la peine de se battre de toutes ses forces.

Le désir et la prière de Jésus et de Marie sont adressés à nous, ici et maintenant, à travers le message de la Gospa. J’oserai dire que la Gospa prie chacun de nous de commencer finalement à croire que Dieu nous veut du bien, qu’il nous aime. Dieu n’aime pas seulement les bons et les saints, mais aussi les méchants. Le problème, c’est que tous ne répondent pas à cet amour. Sans l’amour, la vie humaine est difficile et presque impossible - non seulement sans l’amour de Dieu mais aussi sans l’amour humain, sans la chaleur humaine, la compréhension et la bonté. Nous ne pourrions pas vivre si nous n’avions pas reçu cet amour dès la naissance de tant de manières et dans tant d’occasions. L’amour est le terrain, le sol dans lequel s’enracine notre vie. Il est la condition fondamentale de la vie pour tous.

Chacun se demande : « Est-ce que Dieu m’aime ? » S’il m’aime, et si je permets à cette vérité d’entrer dans mon cœur, dans mes pensées, dans mes sentiments, si je lui permets d’inonder toute ma vie, alors la vie change, elle devient plus belle. Hélas, il y a tant d’expériences négatives, tant d’expériences de mal et de méchanceté qui nous disent le contraire et mettent à l’épreuve notre foi en l’amour de Dieu manifesté à nous en Jésus et à travers Sa vie. Jésus lui-même a fait l’expérience de la méchanceté infernale envers sa propre personne, mais il n’a pas renoncé à l’homme ni à l’amour pour les hommes. Dieu n’a pas épargné son propre Fils Jésus pour nous convaincre que nous sommes aimés. Il s’est laissé crucifier pour que nous puissions nous rendre compte de ce que Dieu est prêt à faire pour nous. Pour notre part, il nous faut répondre à la vérité de cet événement avec confiance. Si nous répondons avec foi à l’amour de Jésus, nous devenons éternels et indestructibles.

St Paul dit : « Le Fils de Dieu m’a aimé et il s’est livré pour moi ! » (Ga 2,20) Jésus nous a aimés avec un cœur humain, pas avec un cœur en plastique, mais avec un cœur qui ressent la souffrance, la douleur et la joie, qui ressent tout ce que nous ressentons. Il n’y a pas de sentiment humain que Jésus n’ait éprouvé ; il les a tous éprouvés, sauf le péché.

Dans le cœur de Marie, le désir de nous emmener sur le chemin de la conversion et de la sainteté ne s’éteint pas. Depuis l’instant où - à travers l’apôtre Jean - Jésus lui a confié chacun de nous, « Femme, voici ton fils ! », Marie est une Mère qui ne se désiste pas, qui n’a pas peur d’une tache aussi lourd, d’une telle responsabilité: nous conduire sur le chemin de la sainteté vers Dieu, vers la vie, et pas n’importe quelle vie, mais la vie en abondance.

« Ne tardez pas », nous avertit Marie, car une perte de temps est aussi une perte de grâce. Jésus et Marie ont besoin de nous, ils ont besoin de toi et de moi, afin qu’aussi les autres, tous, parviennent à la vie, à Dieu. Celui qui a fait l’expérience de l’amour de Dieu ne peut rester passif et désintéressé de tous ceux qui ne l’ont ont pas encore expérimenté. L’amour de Dieu ne peut pas être gardé pour soi, pour en jouir tout seul. Il veut se donner à tous, afin que tous l’expérimentent, le recherchent et le désirent de tout cœur. Chaque chrétien est un missionnaire là où il vit, pour les personnes qu’il rencontre et qui l’entourent. Ne nous lassons pas et ne nous arrêtons pas sur le chemin sur lequel nous appelle Marie, notre Mère.

P. Ljubo Kurtovic
Medjugorje, le 26 octobre 2003


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]