Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. mai 2002

Commentaire du Message, 25. mai 2002

QUE VOTRE VIE AVEC MOI SOIT JOIE

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 

Message, 25. mai 2002

«Chers enfants, aujourd'hui je vous invite à mettre la prière à la première place dans votre vie. Priez, et que la prière, petits enfants, soit une joie pour vous. Je suis avec vous et j'intercède pour vous tous ; et vous, petits enfants, soyez de joyeux porteurs de mes messages. Que votre vie avec moi soit joie. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Notre Mère du Ciel chemine avec nous et nous accompagne depuis presque 21 ans par ses paroles maternelles et ses messages donnés à travers ses apparitions. Elle accompagne nos pas à travers les temps liturgiques de l’Eglise et à travers le temps dans lequel nous vivons. En tant que Mère de l’Eglise, de l’Eglise en marche, elle marche avec ses enfants. Comme l’ancien Israël, l’Eglise, elle aussi, est en chemin vers la sortie de l’esclavage d’Egypte, esclavage diabolique : elle traverse la Mer Rouge, le désert de l’épreuve et de la souffrance, pour entrer dans la Terre Promise. Marie, notre Mère, était une croyante en chemin : elle avançait dans la foi. Elle avançait parce qu’elle savait garder dans son cœur, comme le trésor de sa vie, toutes les paroles et tous les souvenirs. L’évangéliste Luc nous en parle : «Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur.» (Lc 2,51b). Marie, notre Mère, l’étoile qui nous guide et notre précurseur, puise aujourd’hui dans ces souvenirs et dans ce trésor. Dans son Encyclique Redemptoris Mater, le Pape écrit : « Soutenue par la présence du Christ (cf. Mt 28,20), l'Eglise marche au cœurs du temps vers la consommation des siècles et va à la rencontre du Seigneur qui vient; mais sur ce chemin… elle progresse en suivant l'itinéraire accompli par la Vierge Marie qui avança dans son pèlerinage de foi, gardant fidèlement l'union avec son Fils jusqu'à la Croix. » (Redemptoris Mater 2,4) Comme chacun de nous, Marie, elle aussi, devait réfléchir sur tout ce qui se passe autour d’elle et sur tout ce qu’elle affronte. « Marie gardait toutes ces choses, et les méditait dans son coeur.» (Lc 2,19), mais ce n'est qu'à la Résurrection qu'elle a découvert leur sens. Comme Marie, nous ne pouvons pas contourner l’effort de réfléchir, de garder et de méditer la Parole de Dieu qui nous est adressée à travers l’Ecriture Sainte, à travers les personnes et les événements, à travers tout ce qui se passe autour de nous et en nous.

Comme nous ne savions pas que Notre Dame allait apparaître, nous ne savons pas jusqu’à quand ses apparitions et ses appels maternels vont durer. Beaucoup de gens pensent que ses apparitions durent trop longtemps. Les voyants disent d’habitude : « Pour nous, ce n’est pas long. » Être en présence de la personne aimée, de quelqu’un qu’on aime, ne peut pas être trop long. Il est difficile, par contre, d’être avec quelqu’un qu’on n’aime pas, comme il est difficile de faire un travail qu’on n’aime pas. En 1985, les voyants ont posé la question à la Gospa : « Pourquoi es-tu avec nous depuis si longtemps ? » Ella a répondu par une question : « Je vous ennuie ? » Depuis, ils n’ont plus posé cette question. Son amour maternel à l’égard de ses enfants donne à Marie la force de répéter si longtemps et avec persévérance presque les mêmes paroles que St. Paul a écrit aux Philippiens : «Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Je ne me lasse point de vous écrire les mêmes choses, et pour vous cela est salutaire.» (Phil 3,1)

Il est beaucoup plus sûr et facile de vivre notre foi et d’y grandir en présence de Marie qui nous parle et qui vient vers nous aujourd’hui. C’est aujourd’hui que notre Mère vient vers nous, c’est aujourd’hui - et non hier ou demain - que Dieu nous aime à travers elle. C’est aujourd’hui que je peux être plus proche de Dieu à travers la Vierge Marie, c’est aujourd’hui que je peux m’éloigner de Lui. Si je ne grandis pas chaque jour dans la foi, je recule, et le retour à Dieu devient plus difficile.

« Aujourd’hui je vous invite à mettre la prière à la première place dans votre vie. » Il y a des signes indiquant que Dieu et la prière ne sont pas à la première place dans ma vie : difficulté à se décider à prier, distractions, mille raisons et excuses (que je trouve si facilement) pour remettre à plus tard la rencontre avec Dieu dans la prière. La prière est source de joie et chemin vers la joie, nous redit aujourd’hui Notre Dame. Sur ce chemin, nous ne sommes pas seuls. Avec Elle, aimée de Dieu, nous pouvons et nous devons être heureux sur le chemin de la foi, jusqu’au moment final, lorsque nous comprendrons pleinement les souffrances, les quêtes, les croix et les joies de notre vie.

Les paroles d’une prière disent : « Marie, les gens oublieront ce que tu as dit et ce que tu as fait, mais ils n’oublieront jamais comment ils se sont sentis à cause de toi. » Les raisonnements et les doutes humains ne peuvent nous ravir l’expérience de la présence de Dieu.

Marie, notre Mère, je t’en prie : que tes paroles trouvent leur place dans les cœurs de tous ceux qui t’acceptent comme mère, afin que tu puisses nous conduire vers Jésus, le Sauveur.

P. Ljubo Kurtovic

Medjugorje 26. 05. 2002


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]