Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. décembre 2001

Commentaire du Message, 25. décembre 2001

Other languages: English, Čeština, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 
«Chers enfants, aujourd'hui je vous invite et vous encourage à la prière pour la paix. Je vous invite particulièrement aujourd'hui, tandis que je vous apporte Jésus nouveau-né dans mes bras, à vous unir à Lui par la prière et à devenir un signe pour ce monde troublé. Petits enfants, encouragez-vous les uns les autres à la prière et à l'amour. Que votre foi soit, pour les autres, un encouragement à croire et à aimer davantage. Je vous bénis tous et vous invite à être plus près de mon cœur et du cœur du petit Jésus. Merci d'avoir répondu à mon appel." 2002»

SOYEZ UN SIGNE POUR CE MONDE TROUBLE

Dans le message de Novembre, avant le début de l’Avent, la Gospa nous a appelés à préparer nos cœurs pour la venue du Roi de la Paix qui seul peut et veut donner la paix au cœur humain dont viennent à la fois la haine et l’amour, le pardon et la vengeance, la paix et le trouble.

C’est dans le cœur humain que se forgent tant les décisions en faveur du bien que celles en faveur de la guerre. Sans Jésus, la paix est impossible. Tous les efforts humains, toutes les initiatives et la politique en faveur de la paix sont vaines. Le trouble et la haine viennent d’un cœur troublé, comme la paix et l’amour viennent d’un cœur pacifié en Dieu. Tout dépend du lieu où les racines de mon être et de mon existence sont plantées, du lieu où j’ai placé l’arbre de ma vie. Nous pouvons approcher Dieu uniquement avec un cœur ouvert qui ne dort pas, avec un cœur qui croit, un cœur qui n’est pas enchaîné par l’orgueil ne pouvant pas plier le genou devant un autre homme ou devant le Créateur.

Pour éviter que ce Noël passe à côté de nous, pour rencontrer Noël, il faut se courber jusqu’au niveau d’un enfant. Jésus nous a dit : « Si vous ne devenez comme les petits enfants... » (Mt 18,2-4) Enfants, en ce qui concerne la pureté du cœur et la méchanceté, et non enfantins. Il faut s’arrêter auprès de la crèche et s’imprégner de cette vue, de cet événement mystérieux, de cette naissance extraordinaire qui a eu lieu sur notre terre. Depuis cet événement, rien n’est plus pareil, cette terre n’est plus maudite ni condamnée à la déchéance. Il faut s’asseoir aux pieds de Jésus, descendre de la montagne de notre orgueil et de notre arrogance qui nous font croire que nous savons tout et que nous pouvons tout, tout seuls, afin que l’Enfant Jésus nous parle et nous féconde par sa paix. Ce Noël, apprenons des enfants la confiance, apprenons de l’Enfant Jésus qui est descendu jusqu’à la terre, jusqu’à la faiblesse d’un enfant nouveau-né, pour plus facilement le comprendre et l’accueillir. Les enfants aussi acceptent, comprennent et obéissent plus facilement aux paroles de leurs parents qui savent se pencher à leur niveau et ainsi s’adresser à eux. C’est ainsi que Dieu s’est penché jusqu’à notre niveau pour devenir compréhensible pour nous, c’est ainsi que la Bienheureuse Vierge Marie est descendue à nous et s’est adressée à nous dans un langage que nous pouvons comprendre. Tous ses messages peuvent être résumés en deux mots : priez et convertissez-vous. Convertissez-vous des choses mortes, des objets, au Dieu vivant de qui nous viennent toute joie et toute paix.

Dans ce message aussi, elle nous parle et nous encourage à la paix, non sans raison, car nous voyons que nous sommes entourés et remplis de troubles de toutes sortes et de toutes couleurs. Rien dans la vie n’arrive par hasard. Tout a une cause que nous ne connaissons peut-être pas. La paix et le trouble ont leurs causes et leurs raisons. Il n’y a pas de sort aveugle dans notre vie, comme certains aiment souvent à le dire.

Comme au premier jour, le 24 juin 1981, lorsque Notre Dame est apparue aux voyants avec l’Enfant Jésus dans ses bras, dans ce message aussi elle nous apporte et nous donne Jésus qui a la réponse à toutes nos questions, la solution à tous nos problèmes. Aujourd’hui encore, Marie nous donne Jésus qui est la voie, la Vérité et la Vie. Elle Le donne à nouveau, comme elle l’a donné une fois pour toutes à cette humanité, lui donnant naissance à travers son corps et par sa foi, à Bethléem. Cet événement n’est pas une histoire pieuse mais une réalité qui a eu lieu sur notre planète. Sans Jésus, nous sommes des créatures perdues qui errent sur cette terre sans sens et sans but, sans Lui nous n’avons pas le chemin mais seulement des fausses routes. Si nous ne L’avons pas, il ne nous reste que le mensonge, la mort et le désespoir...

Lorsqu’Il marchait sur cette terre, Jésus demandait : « Quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Lc 18,8) Jésus ne vient pas seulement en ce Noël, mais il veut te visiter chaque jour. Il veut trouver une porte ouverte, une main tendue chaleureuse, la lumière de la foi allumée. Jésus veut te visiter dans ta vie quotidienne, aux couleurs monotones, marquée par la dureté de ton travail, Il te rend visite dans l’homme au visage plus ou moins sympathique, Jésus te rend visite dans toutes tes rencontres et tes conversations avec les hommes : vas-tu Le reconnaître ? Jésus se demande si tu vas entendre sa parole : vas-tu, comme Pierre, jeter les filets, vas-tu selon sa parole pardonner et bénir les hommes, la vie, tes voies et les croix de la vie, ou bien vas-tu maudire et désespérer ? Jésus se demande aujourd’hui encore s’il va trouver la foi.

La Gospa ne cesse de nous encourager et de nous enthousiasmer, comptant sur nous qui désirons les paroles de ses messages et les accueillons. Elle sait que la menace ne nous vient ni de nos ennemis, ni de ceux qui nous haïssent mais de notre manque de foi en Jésus, de notre manque d’amour et d’amitié pour Lui. Nous sommes responsables de notre vie, mais aussi de la vie de ceux que Dieu a mis sur notre chemin. Notre bonheur dépend du bonheur des autres. Tâchons d’écouter aujourd’hui - et non demain - l’écho de la voix de Dieu comme le désir de notre cœur. Faisons taire le bruit et les voix qui nous préoccupent : les mauvaises nouvelles et les catastrophes annoncées par les journaux, la radio et la télé, pour sentir la proximité et la chaleur du cœur de notre Mère du ciel et du Petit Jésus qu’elle enfante pour nous et qu’elle nous donne.

Medjugorje, le 26 décembre 2001

P. Ljubo Kurtovic, OFM


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]