Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Medjugorje Articles et Actualités » La paix, fruit d'amour et de prière

La paix, fruit d'amour et de prière

Other languages: English, Deutsch, Français, Italiano

Un jour on demandait à Saint Ignace comment il aurait réagi si son ordre était dissous. Il répondit que pour franchir une telle crise, une heure de prière lui suffirait. Ce n'est pas seulement lui, mais tous ceux qui prient trouvent moyen de rencontrer la paix comme fruit de la prière. Dans la prière, ou mieux dans la rencontre avec Dieu, l'homme spirituel se retourne vers Dieu, son coeur inquiet trouve le repos. C'est dans la nature du feu de brûler vers le haut. De la même façon, le désir de l'homme tend aussi vers le haut. Ce n'est qu'en suivant cet ordre auquel l'homme est destiné par le lien de la Charité, qu'il trouvera sa paix.

L'homme inquiet est, au contraire, un homme dispersé dans son affectivité parce qu'il est encore incapable de mettre en ordre ses tendances affectives, qui,au lieu de tendre vers le haut vont vers le bas. C'est le cas d'une personne spirituellement immature qui souvent manque de paix; comme une barque en constant naufrage, sous la menace des vents et des flots, qui s'agite sans cesse, une barque où on pourrait dire que le Christ y dort encore. Ces tendances affectives sont bien identifiées par S. Augustin qui les compare à des pieds, pouvant aussi représenter les mouvements de l'âme, mais même si les pieds marchent sur la terre ils doivent tendre vers le haut. Je voudrais éviter que ce raisonnement suscite des idées erronées et fasse croire qu'on veut condamner toutes les formes d'affection terrestre, ne justifiant que celles qui sont tournées vers Dieu. Il faut bannir bien loin une pareille affirmation, car le Seigneur lui-même nous ordonne d'aimer le prochain -c'est un commandement, pas une opinion - mais il le fait toujours dans le contexte de l'amour divin, ce qui nous fait penser que le bonheur humain est imparfait, donc incapable de satisfaire à fond le coeur de l'homme. Dans cette perspective, nous pouvons conclure que le coeur inquiet ne trouve son repos qu'en Dieu. Dans notre recherche de la paix, il existe une autre sorte d'erreur à éviter absolument et c'est de vouloir faire de la paix un absolu. Dans le passé il y a eu un courant mystique appelé quiétisme, où l'homme mettait toutes ses forces à chercher la paix,et, dans un certain sens, mettait Dieu à la seconde place. Le Seigneur devenait un instrument pour acquérir la paix, alors que Jésus nous dit:Je suis venu pour apporter la guerre et non la paix. Le genre de paix à quoi Jésus se réfère est une fausse sorte de paix: une paix qu'on voudrait obtenir sans la croix, sans la mort à soi-même, une paix qui fait retomber en plein dans notre égoïsme, dans nos peurs qui, à leur tour, peuvent susciter en nous une sorte de fuite spirituelle camouflée sous un état apparent de . paix

La paix est toujours fruit de quelque chose: fruit de la présence du Saint-Esprit, mais aussi fruit de nos bonnes oeuvres. Normalement on dit: avoir la conscience en paix quand on fait des oeuvres bonnes. Mystiquement parlant il s'agit du repos de l'âme, fruit d'avoir fait le bien. Et, faisant le bien, l'âme imite son créateur qui, après son oeuvre des six jours (oeuvre bonne à ses yeux) se repose le septième. On peut donc conclure que la paix sans la réalisation du bien, devient une apparence de paix. Mais il est vrai aussi que le chrétien, dans sa recherche de la paix, vit une sorte de paradoxe parce qu'il doit regarder sa croix d'où lui viendra la paix. La miséricorde Dieu est une source de paix pour chacun de nous. L'homme, à partir de sa chute, perd le sens de la justice et la capacité d'établir la paix sur la terre. Ce n'est qu'avec l'intervention de la grâce, nouvel ordre de la création , qu'il est possible d'avoir la paix. sur la terre. Avec confiance nous devons chercher notre paix dans le pardon du Père c'est-à-dire dans le sacrement de la confession, la plus grande source de paix. Cette grâce, nous la demandons à la Reine de la Paix qui, depuis 20 ans nous enseigne que la paix est un événement personnel entre Dieu et l'homme. Fait personnalissime, il doit donc venir du coeur de l'homme qui, à son tour,le passera à sa famille; et de la famille il s'irradiera sur le monde entier.

 

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]