Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » PDA version » Medjugorje Articles et Actualités » Le mariage de Jelena

Le mariage de Jelena

Other languages: English, Deutsch, Français, Italiano

"Frères, exercez l'amour" (S. Augustin)

C'est avec l'invocation des saints, par le chant des litanies qu'a commencé la célébration du mariage de Jelena Vasilj et Massimiliano Valente, le 24 août dans l'église de la Reine de la Paix, à Medjugorje. Plus de 500 invités, la plupart venus de l'étranger; remplissaient, unis aux paroissiens, l'église de Saint Jacques. "Que le Seigneur vous protège depuis son sanctuaire, qu'il vous soutienne depuis Sion. Qu'il réalise les désirs de votre coeur et confirme pleinement votre projet": ainsi s'exprimait l'antienne d'ouverture proclamée par le célébrant, Fra Dragan Rùzi. La messe, particulièrement soignée du point de vue liturgique, était embellie par les voix splendides d'une chorale italienne(Vicenza) et par quelques solistes qui contribuaient ainsi à rendre l'atmosphère encore plus sacrée et plus solennelle.

"Le vin et la harpe réjouissent le coeur, mais plus encore l'amour de la sagesse. La flûte et la harpe agrémentent le chant, mais mieux encore une voix mélodieuse. Toujours agréable la rencontre de deux amis, mais plus encore celle de l'homme et de la femme "(Eccli.40;1727). La conscience qu'ils en avaient remplissait le coeur des deux époux quand ils ont choisi ce texte du Siracide. Ils ont voulu ainsi rappeler aux participants la valeur d'un saint mariage totalement tourné vers Dieu et vers sa grâce. ,la valeur d'une union qui, parce que fondée sur Dieu, renvoie à l'autre d'une manière profonde et responsable. "Très Chers, aimons-nous les uns les autres parce que l'amour vient de Dieu. Celui qui aime est engendré de Dieu; celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu parce que Dieu est amour (1, Jn 4, 7-21): voilà ce qu'empruntait à Jean la seconde lecture.

Oui, l'amour était bien le leitmotiv qui revenait sans cesse dans cette liturgie nuptiale. "Comme le Père m'a aimé, ainsi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour": telle était l'exhortation de Jésus dans l'évangile et, de même, l'homélie invitait directement les époux à "vérifier continuellement la qualité de leur amour. Bien que fort et pur, comme un verre de cristal, s'il allait tomber il se briserait. Evaluez la qualité de votre relation en relisant l'hymne à la charité de Saint Paul (cf. 1 Cor.l3, 1), disait encore Fra Dragan , et, au lieu du mot charité, mettez vos noms: Jelena est patiente, Massimiliano est généreux. Jelena n'est pas envieuse, Massimiliano ne se vante pas...". Le sourire imprimé sur leurs visages radieux témoignait qu'ils avaient accueilli avec joie la mission de former une nouvelle famille et qu'ils la réaliseraient de façon responsable. Témoins du mariage , la voyante Marija et son mari, Paul, qui vont bientôt accueillir dans leur foyer leur quatrième enfant.

Et nous avons reconnu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour, celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu en lui. (1 Jn 4,16).C'est ce verset que Jelena Vassilj a choisi pour annoncer son mariage: une parole qui exprime l'essentiel: Dieu est amour. Cette certitude doit être à la base de toute vocation pour qu'elle porte des fruits de sainteté. Dans une interview, Jelena det Massimiliano racontent comment ils se sont sentis appelés à vivre la Charité en fondant une famille.

Un appel constant à la charité

Jelena, tu te trouves face à un événement important de ta vie--le mariage-- qui a débuté, s’est développé et maintenant va se réaliser. Comment as-tu vécu tout ce parcours?

Jelena. Il y a eu un moment dans ma vie, avant que je rencontre Massimiliano, où je ne savais pas exactement dans quelle direction aller. Au tout début, j'étais certaine de vouloir me marier, et puis est venue une période de réflexion où j'ai aussi pensé à la vie religieuse. En fait, je crois bien que les deux vocations sont très belles et, si j'ai choisi la vocation du mariage, cela n'implique pas que je méconnaisse l'attrait de l'autre vocation. Je crois que, dans les deux cas, il faut se consacrer à Dieu, seuls ou en couple et, dans le mariage, on ne mène pas une vie qui nous engagerait moins que celle d'un religieux. Les deux vocations impliquent une offrande de soi. Découvrir cette route a été une surprise même pour moi.

Après avoir constaté la naissance de l'appel au mariage, comment en as-tu accompagné la maturation?

Jelena Vasilj: Avant tout je sentais que la présence de Massimiliano, cette personne si spéciale, m'aidait à croître. C'est comme si, dans ma vie, avait manqué la dimension de la croissance humaine parce que, quand on est seul, on peut en un certain sens, même ne pas grandir, alors qu'en couple, ou on grandit ou la relation devient vraiment impossible. Il s'agit d'un appel constant à la charité, au don de soi. A mesure que nous cheminions ensemble, je sentais que cette vocation me réalisait dans le sens de ma maturation .

Quels ingrédients as-tu employés pour alimenter cette croissance?

Jelena Vasilj: Je serai très franche. Avant tout, la prière, surtout personnelle. Il y a quelque chose que Dieu seul peut nous donner par la prière. Parfois mon égoïsme me poussait à me tourner vers Massimiliano, dans l'espoir d'être aidée par lui à résoudre les problèmes, à me libérer des peurs. Mais lui n'a pas secondé mes attentes et j'ai donc compris que je serais seule dans mon parcours de croissance. Si la prière fait défaut, inévitablement la relation dégénère, nous devenons béquilles l'un pour l'autre, lui le devient pour moi ; je le deviens pour lui et à la fin nous marchons les jambes tordues. La prière est aussi l'unique véritable espace personnel. . Souvent les femmes d'aujourd'hui pensent que se créer un espace pour soi, c'est par exemple aller retrouver les amies tout en considérant le mari seulement comme une personne dont on dépend, une personne capable de résoudre vos problèmes. Au lieu que les deux s'accompagnent, ils cherchent d'une certaine façon à se fondre et, en fin de compte, ils s'étouffent l'un l'autre. Et la relation se brise. La prière est un chemin personnel, mais aussi communautaire. C'est important d'invoquer continuellement la vie de Dieu entre les conjoints parce que ce sera celle-là, la vie qu'ensuite ils donneront.

Finalement je crois que la pureté est une clef importante, car lorsque nous vivons selon nos sens, selon notre plaisir, nous sommes plus exposés à la discorde, au conflit. La protection de la pureté n'est pas un point d'arrivée, c'est-à-dire l'engagement à la maintenir jusqu'au mariage, mais un point de départ. Satan ne peut s'infiltrer dans ce qui se maintient pur; qui donc vit la pureté se maintient dans la paix. Le démon emploie la concupiscence comme un des moyens pour attaquer le couple. Cela ne veut pas dire nécessairement tomber dans le péché d'impureté, mais je pense que d'autres péchés aussi peuvent être la conséquence de cette faiblesse.

Dans l'Ecriture on parle de l'âme qui, comme une épouse ornée de joyaux va à la rencontre de l'Epoux. Ton âme a toujours tendu à l'union avec Dieu, avec l'Epoux qui prend aujourd'hui la ressemblance concrète du jeune que tu vas épouser. Comment vis-tu cette dimension sponsale?

Jelena Vasilj: En réalité il n'y a qu'un Epoux, Christ, et puis il y a le mari. Mon âme est liée au Christ autant que l'est celle de Massimiliano. C'est justement pour cela qu'il y a le sacrement , parce que c'est Christ qui nous lie, Christ qui nous épouse. Peut-être pourrai-je mieux répondre à cette demande après le mariage mais je sens déjà que ce sacrement contient une grâce spécifique qui m'introduira encore plus avant dans le mystère de Dieu. Tout fait partie du projet du salut de Dieu et le mariage n'en est pas seulement un appendice, mais il est au coeur du mystère du Salut d'autant plus que chaque couple imite la Très Sainte Trinité qui est plénitude de communion. C'est dangereux de penser au mariage comme à quelque chose qui n'appartient qu'à nous deux parce que, nous oublions ainsi qu'en réalité, c'est Christ qui nous attire l'un vers l'autre.

Dieu t'a fait un don destiné à l'humanité et que tu as toujours mis à la disposition des âmes qu'Il t'envoyait. Comment penses-tu que cette richesse puisse continuer à te maintenir disponible à tous après le mariage? Beaucoup en effet craignent que, une fois mariés, les voyants se renferment chez eux.

Jelena Vasilj: Mon premier pèlerin c'est Massimiliano. La charité reste toujours la même; donc c'est impossible de l'exercer envers les pèlerins et d'en priver celui qui m'est proche. L'unique devoir c'est d'aimer. Si cela suppose être disponibe à tant de peronnes, tant mieux, mais je ne pense pas qu'on puisse rien changer du moment que mon mari lui aussi reçoit le même amour que je donne à ceux qui écoutent mes témoignages. Je crois que ce serait une schizophrénie de penser qu'il n'existe qu'une mission publique sans une mission cachée et féconde.

Massimiliano, veux-tu nous dire comment tu as vécu ta rencontre avec Jelena, votre parcours ensemble et la nouvelle étape qui vous attend?

Massimiliano Valente: Quand nous nous sommes connus il, s'est passé quelque chose de bien spécial. Moi aussi, en partant de ma conversion, survenue il y a 10 ans, j'ai fait le point, grâce à un discernement sur ma future vocation. Nous avons en tout cas découvert que nous pouvions nous accompagner réciproquement dans la vie spirituelle sans exclure l'appel vers Dieu. Nos points de départ sont très distants, caractérisés par une spiritualité différente, mais cela a même favorisé une sorte de complémentarité entre nous.Le rôle de Jelena a été fondamental pour ma croissance spirituelle; si je pense à ce que j'étais il y a quelques années par rapport à aujourd'hui, je ne me reconnais presque plus et ça c'est positif.

Tu partages ce que Jelena indiquait ci-dessus comme "ingrédients" des fiançailles?

Massimiliano Valente: : Oui, même si c'est peut-être injuste de généraliser des appréciations. Je voudrais au moins souligner un point qui me semble fondamental sur le chemin d'un couple et c'est de ne pas se fier à soi seul, mais aussi à un bon directeur spirituel. Je reconnais que si nous ne l'avions pas eu , à cette heure peut-être nous ne serions pas là.Il n'est pas dit en effet que des personnes de foi et qui prient arrivent à reconnaître que leurs problèmes dérivent d'égoïsmes réciproques.

Avoir près de soi une "personne publique" ne t'empêche pas de la voir en même temps comme une "affaire" personnelle.

Massimiliano Valente: Pour moi Jelena est d'abord un "affaire personnelle", car sa dimension publique n'enveloppe ma vie que de façon marginale et ma contribution est relative. Elle est sûrement plus une fonction de soutien dans les moments qui lui sont difficiles, mais je crois que de tels dons ne suffisent pas tout seuls. On ne peut pas penser qu'une fois donnés, ils pourraient être suffisants sans une vie de prière et de foi, et ceci vaut aussi pour le couple. L'importance de la mission confiée par Dieu à Jelena ne l'exempte pas du devoir de croître en vertu. Face à son don j'ai toujours cherché à me mettre dans une optique d'aide, mais aussi de réalisme, parce que cela ne nous fait nullement fuir ce que doit être la Charité réciproque.

Jelena, tu as toujours transmis aux autres la valeur de la contemplation . Jusqu'à quel point la vois-tu compatible avec les engagements de la famille?

Jelena Vasilj: La tentation des engagements existe si on pense que l'on n'est qu'un corps, mais quand on se rend compte que l'on est corps et esprit, alors on se comporte différemment. Je dois admettre que, dans ma vie aussi, il y a eu des périodes où je priais peu, et, grâce à Dieu j'en suis sortie. Aujourd'hui je me rends compte que quand je ne prie pas, je me sens mal. J'espère donc que tous les deux, nous pourrons toujours sentir l'exigence de la prière. Seule la prière nous donnera la force d'aimer vraiment. Sans l'aide de Dieu, on se met toujours à la première place et c'est un désastre. Si nous cessons de prier, nous sommes perdus.

En plus des participants à votre mariage, le Ciel aussi sera invité. Quels sont les saints dont vous vous sentez proches dans cette circonstance?

Jelena Vasilj: Avant tout, la Vierge, notre vraie Mère. C'est elle qui nous guide et, dans ces jours, je sens très fort sa présence. Mais même du point de vue pratique, les saints se sont bien manifestés jusqu'à nous faire des cadeaux: Saint Augustin nous a donné la chorale, Padre Pio, le photographe. Je sens que non seulement ils sont présents à notre dévotion, mais surtout à ces moments extraordinaires de notre vie.

Massimiliano Valente: Surtout Sainte Françoise Romaine, un grand modèle, non seulement pour nous qui arrivons de Rome, mais pour tous. Elle a été appelée à se sanctifier dsans le mariage et à créer en même temps l'Ordre des Oblates. Et puis un serviteur de Dieu, Umberto Mori, père de famille qui s'est particulièrement distingué comme chrétien dans le monde du travail . Et puis, je ne peux pas ne pas citer le Bienheureux Escriva de Balaguer, fondateur de l'Opus Dei, qui a joué un grand rôle dans ma conversion et ma formation chrétienne. Ses écrits aident à comprendre la sanctification qui se réalise dans les voies ordinaires de notre vie.

 

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]